19
Déc-2016

Chirurgie esthétique : découvrez la technique du lipofilling !

Le lipofilling est une technique de chirurgie esthétique en deux temps : prélever de la graisse afin de la réinjecter dans une autre partie du corps. Cette méthode permet tout d’abord de se débarrasser de la graisse en excès dans des parties comme le ventre, les fesses, la culotte de cheval ou encore les cuisses. L’autre avantage c’est qu’il est possible de réutiliser cette graisse qui sera purifiée pour remodeler une silhouette et même retrouver la jeunesse.
lipofiling-tunisie

Lipofilling mammaire

Le lipofilling mammaire comme son nom l’indique va se concentrer sur la poitrine et les seins. En effet, l’excès de graisse sera réinjecté au niveau des seins afin d’en augmenter le volume. Cette technique opératoire convient particulièrement aux femmes souhaitant une augmentation mammaire modérée : entre un et deux bonnets maximums. En effet, le volume gagné sera proportionnel à la graisse que le chirurgien aura pu prélever dans un premier temps. De plus en plus, cette technique est utilisée dans le cadre de la chirurgie réparatrice du sein pour les femmes ayant subies une mammectomie à la suite d’un cancer.

Lipofilling des fesses

Le lipofilling fessier permet de la même manière que le lipofilling mammaire d’augmenter le volume du fessier. Il en est de même ici : le résultat sera proportionnel à l’amas de graisse en excès disponible dans le corps.

Lipofilling du visage

De plus en plus, le lipofilling est aussi utilisé pour combler les rides et redonner un coup de jeune. Cette technique est particulièrement appréciée par les femmes qui ne souhaitent pas encore recourir à un lifting cervico-facial et qui ne veulent pas non plus se lancer dans des injections de botox ou d’acide hyaluronique.
La technique du lipofilling quelle que soit la zone qui sera traitée assure aux patientes qu’elle ne risque aucun rejet, ce qui peut arriver avec des implants, vu que c’est leur propre graisse qui est réinjectée dans leur corps.

0

 goûts / 0 Commentaires
Partager cet article: